Win3x.Org

Windows & DOS Community

Les tracas d'une machine sous Windows 98

Règles du forum

Pour tout sujet impliquant un système d'exploitation daté de 2000 à nos jours, merci de le publier dans la section intitulée « Informatique moderne ».

Répondre   Page 1 sur 2  [ 26 messages ]
Aller sur la page 1 2 »
Auteur Message
gm86
Sujet du message : Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 25 août 2015 20:22
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 513
Inscription : 01 sept. 2008 19:07
 
Jusqu'à présent, la machine que j'utilisais pour Internet avait une carte mère bon marché (mais de qualité) d'une quinzaine d'années. Elle comportait un AMD Athlon 800 MHz (100x8), le son intégré compatible Sound Blaster Pro, un connecteur AGP universel et de la mémoire sans parité. Ce qui me posait problème était l'usage d'un programme résident pour la compatibilité Sound Blaster ainsi que l'émulation, certes bonne, de la synthèse FM. En effet, en plus de l'allocation en mémoire de base, le fait de désactiver le cache pour freiner le processeur rendait le son haché sous DOS. Ainsi, je pouvais profiter des transitions d'images dans Myst sans altérer l'environnement sonore, mais ne pouvais pas lancer Indiana Jones et le dernière croisade sans avoir le son saccadé à cause du ralentissement. De plus, c'était la galère pour inverser les lecteurs de disquettes lorsque je devais démarrer avec une disquette 5"1/4. Après avoir collectionné des cartes mères pour tester, j'ai décidé de m'en procurer une viable.

J'ai donc acheté une DFI CA61 avec un processeur Pentium III 866 (6,5x133). Elle est à peine plus vieille. L'ACPI est une option du SETUP du BIOS. J'y ai ajouté une carte Voodoo 3 et une Maxi Sound Home Studio Pro. Voilà les problèmes rencontrés sous ma précédente installation de Windows 98 SE :
- lorsque le son par défaut est la partie hybride Wave et Midi (330) du gestionnaire original, certains MP3 provoquent un écran bleu et VuPlayer a un son exécrable ;
- lorsque le gestionnaire est mis à jour, le son est erratique dans Combat Flight Simulator 2 et oblige à utiliser la partie ESS (220) de la carte ;
- le mode veille provoque le plantage s'il dure avec les gestionnaires Via les plus récents.
Je ne suis pas gagnant en performances.

Installation logicielle
J'ai donc d'abord mis à jour les gestionnaires de la carte son. J'ai ensuite consulté le site de Via. Il propose le pack 4 in 1 optimisé pour le matériel récent ainsi que deux anciennes versions. Ce dernier ajoute un périphérique système pour la gestion d'énergie. L'APM fonctionne mieux mais l'ACPI reste à éviter : le mode veille dysfonctionne et le lecteur B: (5"1/4, 1.2M) n'est plus reconnu sous Windows. Normalement, on installe les gestionnaires de la carte mère avant le reste pour bénéficier de l'accélération de texture AGP (cf. DXDIAG) ; cependant, la Voodoo ne profite pas des avantages de l'interface AGP jugés superflus à l'époque en n'utilisant que sa propre mais plus rapide mémoire.
Pour m'éviter le message en anglais me proposant de supprimer la mise en veille après plus d'un redémarrage suite à une sortie de veille plantée, j'ai dû aussi désinstaller les cadavres des packs 4 in 1 précédents.

Le cas de la carte son
Quant au son, il a fallu trouver une solution au son catastrophique fourni par la partie 330 avec certains logiciels. En effet, j'avais installé une version de Skype dont l'installation a été adaptée pour Windows 98 et Me :
http://www.msfn.org/board/topic/173859- ... dows-98me/
Lorsque j'ai voulu utiliser la conversation vocale, seule la partie 220 fournissait un son correct, tout en la déclarant périphérique par défaut. Or j'étais obligé de la réserver pour l'usage du microphone. Il a donc fallu revenir à l'usage de la partie 330 pour la sortie son, et la limiter à l'accélération matérielle minimale. Le problème venait donc de la compatibilité avec DirectSound. La carte est maintenant Enhanced Full-Duplex, c'est-à-dire, même échantillonnage dans les deux sens contrairement au Full-Duplex répandu à l'époque.
Il n'existe pas de gestionnaires WDM pour cette carte, c'est-à-dire, conçus selon un modèle prévu pour Windows 98 et suivants. D'ailleurs, à l'époque, les traditionnels gestionnaires VxD (pilotes virtuels) permettaient à une carte son de se présenter sous la forme de plusieurs périphériques. Ainsi, on obtient pour celle-ci :
- le codec (port 220 par défaut, ESS compatible Sound Blaster Pro 2 et, par conséquent, synthèse FM) ;
- le joystick ;
- les registres ;
- l'interface MPU-401 (port 330 par défaut, table d'ondes 64 voix) avec le sur-ensemble d'ondes digitales (un périphérique audio principal et sept autres pour l'édition en studio).
Le synthétiseur FM est compatible avec le célèbre OPL3 de Yamaha, beaucoup de jeux DOS l'utilisent pour la musique et les bruitages. La technique de la table d'ondes est plus réaliste pour jouer les partitions MIDI ; les échantillons sonores sont ainsi chargés dans la RAM de la carte sous le format General Midi ou GS de Roland. D'ailleurs, j'ai installé une carte fille Korg pour avoir une autre sortie MIDI. Elle est configurée sur le port 300. J'ai dû laisser la carte Yamaha DB50XG sur une Creative Sound Blaster AWE32 : elle était gênée en largeur par le barrette DRAM 60ns installée en complément des 4 Mo de base. Ces deux cartes filles ont 4 Mo de ROM contenant des échantillons compressés et 32 voix ; cependant, celle de Yamaha apporte l'extension XG.
Comme toute carte Pnp, il faut un utilitaire pour faire la reconnaître sur un vieux PC :
http://www.vogons.org/viewtopic.php?t=24399


Récapitulatif hors stockage :
- alimentation ATX 550W de Corsair ;
- carte mère avec chipset Via Apollo Pro 133, 1 connecteur AGP 2x, 3 PCI, 2 ISA et 1 PCI/ISA partagé, 3 DIMM 168 broches, 2 IDE ATA-66, 1 FLOPPY, 1 Wake-On-LAN, 1 SB-Link pour la compatibilité ISA de certaines Sound Blaster PCI ;
- processeur Pentium III sur socket 370 avec ventirad ;
- carte graphique (2D/3D) 3Dfx Voodoo 3 3000 avec radiateur passif et gestionnaire v.1.07 ;
- carte son Guillemot Maxi Sound Home Studio Pro 64 avec une barrette de 16 Mo supplémentaires, une carte fille Korg Wave upgrade, la mise à jour v.1.3 des gestionnaires et l'accélération matérielle réglée sur minimale sous DirectX 9.0c ;
- carte réseau D-Link DFE-530 TX PCI bénéficiant d'un patch fourni jadis chez Orange pour ne pas être limité par Windows 98 (Patch_Window_A_0_14.exe) ;
- carte contrôleur de bandes 2 Mbits ;
- écran 17" Delta DC-770 toujours pas remplacé ;
- imprimante HP Deskjet 959C sans le module recto-verso ;
- un clavier IBM modèle M fabriqué par Unicomp ;
- une souris PS/2 à roulette munie de trois boutons (celui du milieu sert surtout pour Quake).


BIOS AWARD
Le SETUP du BIOS apporte donc la possibilité d'inverser les lecteurs A: et B:, de ne pas assigner d'IRQ à une carte VGA, de bénéficier de l'ECC pour les barrettes à parité (72 bits, 256 Mo max.), etc.
Le BIOS vidéo pour cartes MDA et CGA est encore intégré du fait de la présence des connecteurs ISA.

Retour sur la carte graphique
3Dfx était un chipset très populaire à l'époque des premières cartes 3D qui étaient complémentaires aux cartes vidéo, surtout avec la possibilité de relier deux cartes Voodoo2 identiques en SLI (résolution 1024*768 avec partage de l'écran en lignes paires et impaires). Les jeux passaient souvent par le Glide, API dérivée d'OpenGL. La Voodoo 3 fut souvent produite par 3Dfx même, ne nécessitait pas de carte 2D mais ne supportait toujours pas le 3D en mode 32 bits. Le jeu Exile ne pouvait ainsi se lancer qu'en mode logiciel (3D géré par le processeur central seul, donc pixels apparents et performances moindres).

Périphériques de données
Voici la configuration des lecteurs :
Rack amovible ventilé avec disque dur 120 Go, ATA-100 <---\
Lecteur de bandes TR-3 dans une cage 5"¼                   \ Primaire
Lecteur de disquettes 5"¼ HD                               / (disque dur maître)
Lecteur-graveur DVD  <------------------------------------/
Lecteur ZIP 250  <----------------------------------------\
Lecteur de disquettes 3"½ HD derrière la façade prévue     > Secondaire (idem)
Disque dur 80 Go, ATA-133  <------------------------------/

Le lecteur de bandes est relié à un contrôleur de disquettes 2 Mbits/s.
C'est une carte ISA 8 bits deux fois plus rapide qu'un contrôleur supportant les
lecteurs de disquettes 3"½ ED (2.88M). Le transfert passe alors de 4-4,5 Mo/s à
8-9 Mo/s (sous DOS & Windows 9x avec logiciel et matériel Seagate ou Conner) en
doublant la vitesse de défilement.
Un contrôleur 500 Kbits/s, limité donc aux lecteurs de disquettes 3"½ HD (1.44M)
briderait le lecteur de bandes TRAVAN-3 (compatible QIC-3020) au format TRAVAN-2
(compatible QIC-3010).
Si le lecteur de bandes avait été relié à la carte mère, il aurait fallu ajouter
une nappe en Y pour garder connectés deux lecteurs de disquettes.
Cette carte contrôleur peut utiliser la même IRQ que le contrôleur de disquettes
déjà présent, et si les deux ne sont pas utilisés en même temps, le même DMA.
L'adresse doit être différente, et bien sûr, réglée par un cavalier.

Vu l'éloignement des deux lecteurs de disquettes, la nappe est un modèle qui se
sépare au milieu où est situé le connecteur de la carte mère.

Le lecteur ZIP est le seul lecteur ATAPI à rester en-dessous du mode PIO4. Il
supporte le mode UDMA2 (ATA-33) comme le lecteur CD-ROM, et les disques durs
sont limités à l'UDMA4 (ATA-66) par la carte mère. L'ATA-66 préfère l'usage de
nappes à 80 fils (40 fils de masse supplémentaires intercalés entre les autres)
et reste limité, tout comme l'ATA-100, à l'adressage LBA 28 bits (HDD 128 Go).
Le lecteur ZIP était très populaire pour la capacité de ses disquettes et leur solidité. Leur prix était à l'avenant. Un modèle 250 Mo est parfaitement compatible avec les disquettes 100 Mo. Je possède d'ailleurs toujours un lecteur 100 Mo sur port parallèle (que je règle sur EPP+ECP pour satisfaire aussi l'imprimante). Le lecteur Travan 3 est un des derniers modèles pour contrôleur de disquettes (QIC-117). Il supporte le standard QIC-3020 (¼", 40 pistes), sa version Wide (8 mm, 50 pistes), TR-3 (mini-cartouche plus large, 750 pieds de bande), et sous Windows, QIC-Extra (longue cartouche QIC-WIDE, 1000 pieds de bande). Il peut lire les mini-cartouches dérivées du standard QIC-80.


Le contexte.
Cette carte mère date de l'an 2000 et la carte graphique de l'année d'avant. La carte son n'était plus le haut de gamme de l'époque et le streamer Seagate CTT3200 devenait désuet.
Les disques durs rencontrés à l'époque n'atteignaient guère 10 Go, et une alimentation ATX 350 W de qualité aurait été un bon choix à l'époque. La connexion à Internet se faisait presque toujours par modem.
La carte Ethernet achetée en 2005 pour le réseau sert à présent pour l'accès à Internet via une « box », et la grosse taille des disques durs est motivée par le taux offert par la connexion ADSL !
L'alimentation est un type ATX12V 2.x : elle est destinée en premier lieu aux ordinateurs récents avec PCI-Express. Peut-être qu'un vieux contrôleur de disquette ISA se plaindrait de la disparition de la tension négative -5 V.

Cette configuration étant toute nouvelle, ce message sera sans doute actualisé.

P.S. : une description officielle ici.


Dernière modification par gm86 le 24 juin 2018 17:59, modifié 1 fois.

_________________

C:\ONGRTLNS.W95


Haut
Profil Citer
Big Monstro
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 25 août 2015 20:56
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 3224
Inscription : 27 juin 2003 15:15
PC Rétro : 80486 DX2/66, MS-DOS & Windows 95
 
Le sujet a été déplacé : depuis le mois de mars, Windows 98 est considéré comme un vieux système sur Win3x.Org.

Mise à part ce détail, une question me vient à l'esprit : pourquoi avoir choisi une Maxi Sound Home Studio Pro ? La Creative Sound Blaster 16 était très populaire en son temps (donc facile à trouver), dispose aussi de synthétiseur OPL3 de Yamaha (si on oublie les modèles économiques apparus plus tard) et est surtout bien mieux gérée par Windows 9x/2000 et dérivés. Avec elle, aucun souci de pilote WDM ou de DirectSound. Ce n'est pas pour rien qu'elle est souvent émulée par les logiciels de virtualisation. Je sais ce que c'est d'avoir une carte peu compatible avec DirectSound. Mon Pentium III dispose d'une Sound Blaster Pro 2 que je me suis amusé à tester sous Windows 2000... impossible de lire deux sons en même temps. En outre, la qualité audio 8-bit se fait sentir. Heureusement que j'ai aussi une Sound Blaster 128 PCI dessus ! Je jongle avec les deux cartes en fonction des OS. Mon 80486 dispose quant à lui d'une Sound Blaster Pro original (deux OPL2 plutôt qu'un seul OPL3), une carte aujourd'hui difficile à trouver.

Sinon, pour le reste, belle config (mais davantage pour les jeux Windows 95 que MS-DOS, le processeur étant trop rapide). J'ai eu une carte Voodoo2 à la fin des années 90.


Haut
Profil Citer
babass
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 25 août 2015 22:34
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 1472
Inscription : 06 sept. 2014 13:34
PC Rétro : 386SL25, 270Mo HDD, 8Mo RAM, Windows 95
 
Mon Pentium III a une SoundBlaster PCI 128, et elle marche du tonnerre.


Haut
Profil Citer
gm86
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 25 août 2015 22:37
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 513
Inscription : 01 sept. 2008 19:07
 
Mince alors, moi qui était fier de poster dans Informatique d'aujourd'hui.

On m'avait offert une Sound Blaster 16 ASP, une sorte de carte semi-PnP, pour mon vieil HP Vectra. Elle pouvait enregistrer en compressant via la puce ASP. Creative ne semblait pas briller par la qualité de leurs prises micro. Heureusement que j'utilisais un casque-micro peu exigeant. Son problème principal problème venait d'un DSP trop récent ai-je pu lire récemment ! En effet, lorsque je jouais des partitions MIDI avec la carte fille installée sur le connecteur WaveBlaster, des bruits accompagnaient les notes sur la sortie amplifiée.

Par la suite, j'ai acquis une Sound Blaster AWE32 PnP (en fait, 30 voix de polyphonie). J'utilisais son synthétiseur MIDI sur port propriétaire sous DOOM par exemple. Je lui ai ajouté deux barrettes de 4 Mo car elle ne comportait que 1 Mo d'échantillons non compressés et 512 Ko de RAM destinés aux patches sonores. Son format SoundFont est désormais utilisable partout via VUPlayer. Pour jouer la musique sur port standard, j'y ai connecté la carte fille. Et là, plus de problème. Il y avait aussi un connecteur IDE ATAPI, ça tombait bien pour brancher un lecteur de CD-ROM.

J'avais aussi une Sound Blaster 16 PCI, du genre de la 128. L'émulation sous DOS était Sound Blaster 16 en mode protégé, hélas ; sous Windows, le canal 16 bits foirait, je choisissais donc la compatibilité Sound Blaster Pro (22 kHz stéréo ou 44kHz mono, 8 bits) et Microsoft Sound System (48 kHz, 16 bits). La synthèse FM était émulée à partir de la table d'ondes : les bruitages des jeux DOS devenaient comiques. Sous Windows, le gestionnaire WDM ne permettait pas tout ça et des grésillements s'entendaient dans certains jeux (menu de Might and Magic III).

J'ai choisi la Guillemot car elle offrait 64 voix de polyphonie, une parfaite compatibilité Sound Blaster Pro au niveau matériel et un Full-Duplex sans contrainte de format, à l'instar d'une bonne carte PCI.
Vu la taille réduite de ses composants — l'AWE32 est un monstre en comparaison — et de ses connecteurs, j'ai eu quelques surprises : barrette DRAM gênant l'ancien format des cartes filles, sortie ligne trop proche du port de jeu. Heureusement, une barrette d'entrées/sorties RCA était fournie ainsi qu'un câble se divisant en port joysctick, MIDI IN et MIDI OUT.
Quant à la compatibilité DirectSound, la dernière fois que j'ai eu des problèmes, c'était le son intégré de la carte mère précédente qui grésillait parfois si on ne désactivait pas toute accélération matérielle avec une version de DirectX antérieure à la 9 (monologue de Gehn dans Riven). Cependant, le fait que la Guillemot ne supporte qu'une accélération minimale n'empêche pas que DXDIAG lui trouve des tampons matériels, chose rare sur une carte ISA.
C'est une carte très fournie en logiciels et équipée un minimum pour la musique, critère que j'avais délaissé au départ. Comme toutes les autres, je veille à son volume général afin de limiter le bruit de fond dans le casque via sa sortie amplifiée.

J'ai voulu une config polyvalente pour DOS et Windows 98, en me remémorant qu'un P2 à 400 MHz était le pied pour jouer à Tombraider sous DOS ! Et même si ce n'est pas une torture, cela me rappelle que toute mise à jour ne fonctionnait pas du premier coup à l'époque. Je garde précieusement mon 486...
[ img ]


Dernière modification par gm86 le 26 août 2015 17:22, modifié 1 fois.

_________________

C:\ONGRTLNS.W95


Haut
Profil Citer
Big Monstro
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 25 août 2015 23:57
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 3224
Inscription : 27 juin 2003 15:15
PC Rétro : 80486 DX2/66, MS-DOS & Windows 95
 
Pour les cartes audio sous DOS, je me réfère à cet excellent topic => http://www.vogons.org/viewtopic.php?t=9990
gm86 a écrit :
On m'avait offert une Sound Blaster 16 ASP, une sorte de carte semi-PnP, pour mon vieil HP Vectra. Elle pouvait enregistrer en compressant via la puce ASP. Creative ne semblait pas briller par la qualité de leurs prises micro. Heureusement que j'utilisais un casque-micro peu exigeant. Son problème principal problème venait d'un DSP trop récent ai-je pu lire récemment ! En effet, lorsque je jouais des partitions MIDI avec la carte fille installée sur le connecteur WaveBlaster, des bruits accompagnaient les notes sur la sortie amplifiée.
Vu sous cet angle, ce n'est apparemment pas le meilleur choix. Mais pour une personne qui joue et écoute de la musique (pas forcément qui en enregistre), la Sound Blaster 16 ASP est un très bon produit.
gm86 a écrit :
J'avais aussi une Sound Blaster 16 PCI, du genre de la 128. L'émulation sous DOS était Sound Blaster 16 en mode protégée, hélas
Vous le savez probablement aussi bien que moi, mais je pense qu'il peut être utile de le rappeler aux autres. Pour les logiciels de l'ère DOS, rien ne vaut une carte audio au port ISA !!! Le PCI n'est pas totalement rétrocompatible avec l'ISA, ce qui signifie qu'il faut émuler de manière logicielle l'ISA pour que la carte audio PCI fonctionne sur un jeu DOS (contrairement à la carte graphique, il n'y a rien qui est prévu au niveau du BIOS). Ce qui implique non seulement de la mémoire conventionnelle utilisée mais aussi le recours au mode virtual 8086 : ce deuxième point n'est généralement pas gênant (c'est pourquoi ce mode est considéré comme une grande réussite d'Intel, à l'image du processeur 80386 qui l'a introduit), mais il y a tout de même des programmes qui le tolèrent moins bien. Dans la mesure du possible, on lui préférera le mode réel.
gm86 a écrit :
La synthèse FM était émulée à partir de la table d'ondes : les bruitages des jeux DOS devenaient comiques.
Les modèles tardifs estampillés "Sound Blaster 16" (WaveEffects et a fortiori PCI) ne disposent pas de véritable puce OLP3, histoire de réduire les coûts de fabrication.
gm86 a écrit :
J'ai choisi la Guillemot car elle offrait 64 voix de polyphonie, une parfaite compatibilité Sound Blaster Pro au niveau matériel et un Full-Duplex sans contrainte de format, à l'instar d'une bonne carte PCI.
Si la compatibilité matérielle avec la Sound Blaster Pro est vraiment parfaite, c'est un très bon point. Cette carte est celle qui fournit la meilleure compatibilité avec les jeux de l'ère DOS, un cran au-dessus de la Sound Blaster 16 ASP parait-il. La Sound Blaster Pro est 100% rétrocompatible avec la Sound Blaster original et, par extension, Adlib.
gm86 a écrit :
Quant à la compatibilité DirectSound, la dernière fois que j'ai eu des problèmes, c'était le son intégré de la carte mère précédente qui grésillait parfois si on ne désactivait pas toute accélération matérielle avec une version de DirectX antérieure à la 9 (monologue de Gehn dans Riven).
Le son intégré de la carte mère grésille parfois ? J'ai eu la même expérience sur mon Pentium III, du moins sous Windows 2000/XP. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'y ai installé une Sound Blaster 128 PCI. Comme babass le souligne, elle marche du tonnerre (sauf le pilote Creative qui n'est pas parfait, mais Microsoft fournit un pilote générique compatible pour Windows XP). Sous DOS, c'est une autre histoire et c'est pourquoi j'ai une Sound Blaster Pro 2 en parallèle. Bref, j'ai trois chipset sonores dans une même tour (si on inclut la carte intégrée désactivée).
gm86 a écrit :
C'est une carte très fournie en logiciels et équipée un minimum pour la musique, critère que j'avais délaissé au départ. Comme toutes les autres, je veille à son volume général afin de limiter le bruit de fond dans le casque via sa sortie amplifiée.
Le bruit de fonds, un problème également connu des premières Sound Blaster lorsqu'on utilise un casque ou un haut parleur amplifié moderne. Heureusement que j'ai toujours des haut parleurs fournis avec une machine de 1998, que je conserve précieusement. Ce fait est expliqué ici => http://www.vogons.org/viewtopic.php?f=4 ... 52#p345836
gm86 a écrit :
J'ai voulu une config polyvalente pour DOS et Windows 98, en me remémorant qu'un P2 à 400 MHz était le pied pour jouer à Tombraider sous DOS ! Et même si ce n'est pas une torture, cela me rappelle que toute mise à jour ne fonctionnait pas du premier coup à l'époque. Je garde précieusement mon 486...
Si ce n'est pas déjà fait, n'hésitez pas à jeter un oeil sur le programme AT-SLOW = viewtopic.php?f=4&t=15326 ; ce n'est pas la panacée mais ça peut aider si on veut exécuter un vieux jeu sur un processeur plus récent.

Au plaisir de vous lire,
Big Monstro


Haut
Profil Citer
gm86
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 03 oct. 2015 13:29
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 513
Inscription : 01 sept. 2008 19:07
 
J'ai ajouté une photo pour illustrer la taille d'une AWE32.

Je suis retombé sur un forum français intéressant. Il explique l'intérêt porté aux cartes son avant l'arrivée des cartes 3D, ainsi que les marques célèbres selon le domaine : Gravis pour la demoscene (je possède l'UltraSound PnP), Creative pour le jeu, Turtle Beach, Guillemont et Terractec pour le home studio.
http://www.techage.fr/viewtopic.php?style=&f=103&t=23475&start=29

La MaxiSound 64 a existé en version simplifiée pour les joueurs. Ainsi, plus de mini-carte supplémentaire avec les connecteurs RCA et la conversion A/D sur 18 bits qui permettait un meilleur enregistrement en 16 bits.

Quant à la vitesse de l'ordinateur, je préfère la réduire si besoin via l'utilitaire CPUCACHE. Dorénavant, je peux aussi passer par le SETUP pour désactiver les caches L1 et L2.

Entretemps, j'ai constaté un nouveau problème. Le problème de la sortie de mise en veille n'est pas tout à fait résolu sous Windows. En effet, pour une copie de données, j'ai remplacé le HDD 120 Go par un 8 Go en mode CHS étendu. Or, après la mise en veille, je dois redémarrer pour y accéder à nouveau correctement.



Le samedi 3 octobre 2015
La mise en veille, à part sur une installation fraîche, est vraiment un point aléatoire de Windows.

Après avoir discuté, lors d'un autre sujet, de l'incompatibilité du Glide avec EMM386 en mode MS-DOS (mais pas dans une fenêtre DOS), je vais continuer de parler de la Voodoo 3 qui est une carte très pratique mais qui pose parfois problème du fait de ne plus être une simple carte 3D.
À l'époque de la Nintendo 64, j'appréciais le jeu Rogue Squadon, sorte de simulation Star Wars tirant sur le jeu d'arcade (pas le stress constant d'avoir un ennemi dans ses six heures). J'ai décidé de rejouer à son pendant sur PC : Rogue Squadon 3D.
Deux modes sont proposés : Direct3D et Glide. Avec la Voodoo 3, même si je jeu marque que le Glide est sélectionné, c'est le Direct3D qui est actif. Il est donc inutile de sélectionner cette option. Par contre, en désactivant DirectDraw via l'utilitaire DXDIAG, le jeu sera obligé de se lancer en Glide :
http://groups.google.com/forum/#!topic/ ... 77Zux4M-C8
Le menu du graphisme ne propose plus alors la résolution 1280x1024 car deux Voodoo2 en SLI ne géraient pas au-delà de 1024x768. Cependant, si elle était choisie auparavant en Direct3D avec la Voodoo3, elle restera active en Glide ! Néanmoins, on gagne moins en fluidité. Quant à la synchronisation verticale, il faut que 3dfx Tools le permette (V sync : Software controlled).

P.S. : récapitulatif pour lancer Rogue Squadron 3D en mode Glide tout en ayant la résolution SXGA avec une Voodoo 3 :
  • vérifier via l'utilitaire DXDIAG que DirectDraw est actif ;
  • lancer le jeu quelque soit le matériel 3D sélectionné ;
  • choisir la résolution 1280x1024 dans les paramètres vidéo du joueur ;
  • quitter le jeu ;
  • désactiver DirectDraw via DXDIAG ;
  • lancer le jeu ;
  • ne plus retourner dans les paramètres vidéo du joueur concerné au risque de perdre cette résolution ; si on veut régler la synchro verticale, on doit forcer le choix par la partie OpenGL/Glide des paramètres avancés de la carte graphique (3dfx Tools).
Néanmoins, l'image est lisse à partir de la résolution de 800x600.
Une fois le jeu quitté, il ne faudra pas oublier de réactiver DirectDraw et Direct3D pour les jeux et logiciels passant par DirectX pour l'affichage ou l'accélération 3D.


Dernière modification par gm86 le 04 oct. 2015 02:59, modifié 3 fois.

_________________

C:\ONGRTLNS.W95


Haut
Profil Citer
Nintenloup
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 03 oct. 2015 13:52
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 2386
Inscription : 06 janv. 2013 05:02
PC Rétro : Tandy 1000 SX, V20, 640k, AdLib, CGA/TGA, rll 33mo
 
Windows 98 a beaucoup de difficulté à se mettre en veille, je n'ai jamais été capable de le faire marcher sur cet os sans qu'il plante, laisse un écran noir ou qu'il ne veuille tout simplement pas se mettre en veille. D'ailleurs mon professeur d'informatique qui travaillait sur les pc à l'époque m'a dit que c'était un problème commun et qu'il désactivait cet option à l'époque pour éviter ça :lol:

_________________

L’homme est un loup pour l’homme, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas très gentil pour le loup.

Ma chaîne youtube française sur les vieux ordinateurs et autres vieilles technologies.


Haut
Profil Citer
gm86
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 28 janv. 2016 14:21
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 513
Inscription : 01 sept. 2008 19:07
 
Windows 98 propose également de désactiver une bonne fois pour toutes la veille.

Bref retour sur mon PC au grenier pour l'instant. Pour les jeux, j'utilise la partie ESS de la carte son car réellement compatible DirectSound. Sinon, il faut choisir la sortie Waveout comme dans Quake II pour éviter les ralentissements.
Attention au volume de la partie ESS, monter haut le volume des sons échantillonnés peut faire grésiller un jeu tel Grand Prix Legends (moteur à fond). Pourtant, cela éviterait de monter le volume principal, source de souffle.

_________________

C:\ONGRTLNS.W95


Haut
Profil Citer
phil59110
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 28 janv. 2016 22:52
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 551
Inscription : 21 juin 2009 17:57
PC Rétro : HP Vectra 486DX4 100Mhz dos 6.22 Win3.11
 
Big Monstro a écrit :
Le sujet a été déplacé : depuis le mois de mars, Windows 98 est considéré comme un vieux système sur Win3x.Org.

Mise à part ce détail, une question me vient à l'esprit : pourquoi avoir choisi une Maxi Sound Home Studio Pro ? La Creative Sound Blaster 16 était très populaire en son temps (donc facile à trouver), dispose aussi de synthétiseur OPL3 de Yamaha (si on oublie les modèles économiques apparus plus tard) et est surtout bien mieux gérée par Windows 9x/2000 et dérivés. Avec elle, aucun souci de pilote WDM ou de DirectSound. Ce n'est pas pour rien qu'elle est souvent émulée par les logiciels de virtualisation. Je sais ce que c'est d'avoir une carte peu compatible avec DirectSound. Mon Pentium III dispose d'une Sound Blaster Pro 2 que je me suis amusé à tester sous Windows 2000... impossible de lire deux sons en même temps. En outre, la qualité audio 8-bit se fait sentir. Heureusement que j'ai aussi une Sound Blaster 128 PCI dessus ! Je jongle avec les deux cartes en fonction des OS. Mon 80486 dispose quant à lui d'une Sound Blaster Pro original (deux OPL2 plutôt qu'un seul OPL3), une carte aujourd'hui difficile à trouver.

Sinon, pour le reste, belle config (mais davantage pour les jeux Windows 95 que MS-DOS, le processeur étant trop rapide). J'ai eu une carte Voodoo2 à la fin des années 90.
C'est vrais qu'avec les Sound Blaster jamais de soucis j'utilise ces cartes sons depuis des années et j'ai jamais eu aucun soucis de drivers ou autres ISA ou PCI, du bon matos les Sound blaster :D


Haut
Profil Citer
remax17
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 29 janv. 2016 23:40
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 923
Inscription : 22 sept. 2010 15:03
PC Rétro : PIII 500mhz -384Mb RAM - Voodoo 2 en SLI
 
Perso j'ai une Creative Sound Blaster Live! Platinum CT4760 PCI et elle marche bien partout, même si une ou deux fois, l’émulation sous DOS m'a demandé deux trois ajustements (par exemple pour faire tourner Retro City Rampage qui refuse l'EMS).

Par contre j'ai rajouté un cable buzzer dessus pour déporter le son du PC Speaker sur la carte et ca améliore vachement la qualité... Certains jeux qui étaient insupportables sont tout à fait écoutables maintenant.

_________________

Mon OneDrive


Haut
Profil Citer
Nintenloup
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 30 janv. 2016 07:36
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 2386
Inscription : 06 janv. 2013 05:02
PC Rétro : Tandy 1000 SX, V20, 640k, AdLib, CGA/TGA, rll 33mo
 
Moi j'ai une live gold et c'est une magnifique carte :approve:

_________________

L’homme est un loup pour l’homme, ce qui, vous en conviendrez, n’est pas très gentil pour le loup.

Ma chaîne youtube française sur les vieux ordinateurs et autres vieilles technologies.


Haut
Profil Citer
gm86
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 10 janv. 2018 15:15
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 513
Inscription : 01 sept. 2008 19:07
 
Des nouvelles de ma carte mère. Questions gestionnaires, j'étais revenu à de l'ancien :
- SP14220 (équivalent driver kit 1.04) pour la nouvelle Voodoo 3500 de Compaq ;
- simple mise à jour spécifique pour la MS64 HS Pro.
Pour cette dernière, cf. :
ftp://retronn.de/driver/Guillemot/MaxiS ... Pro/Win9x/

Par contre, j'avais quelques problèmes de reconnaissance des lecteurs résolus par remplacement d'une nappe. Cependant, le gros disque dur secondaire restait sensible au toucher de ses plastiques.

Ensuite, ce fut au tour de la carte son qui demanda d'abord deux tentatives lors de l'initialisation sous DOS (via MAXINIT). Puis qui d'un coup ne sortit le son qu'à droite. Enfin, après extinction, attente et allumage, fut entièrement muette.
Là, je l'enlève avec son module d'E/S, l'inspecte puis la remet sans la carte fille au format WaveBlaster (pourquoi prendre le risque de tout griller ?). Je rédémarre couvercle ouvert, reteste sous DOS : initialisation impossible. Puis par intuition, je passe le doigt dans la carcasse au-dessus de ses connecteurs. Alors, magie électrostatique : redémarrage spontané et odeur venant de nulle part avant que je ne débranche.
Résultat, la piste de 12V passant pas le connecteur du ventilo est grillée. Il faudra que je retrouve mon fer à souder pour réparer à l'arrière de la carte. Ah oui, la large piste en fondant a protégé les fusibles !

J'ai testé avec succès l'alimentation sur une autre carte mère et j'ai vérifié l'absence de contact du châssis avec tout pin de la carte mère originale.
Qui incriminer :
- la terre de la prise ;
- l'alimentation ;
- la carte mère ;
- la carte son ;
- Lara Croft ?


Dernière modification par gm86 le 10 janv. 2018 19:54, modifié 1 fois.

_________________

C:\ONGRTLNS.W95


Haut
Profil Citer
piernov
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 10 janv. 2018 16:11
Membre inscrit
Hors-ligne
 
Messages : 94
Inscription : 11 oct. 2008 16:16
 
Je n'ai pas exactement compris ce qui s'est produit… Des photos pour mieux comprendre la situation (de l'ensemble, le montage, les dégats…) ?


Haut
Profil Citer
Deksor
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 10 janv. 2018 17:40
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 3707
Inscription : 23 mai 2011 13:33
PC Rétro : 486DX 33 8mo SB Pro 2, P2 450 128mo Voodoo 2 SLI
 
Peut-être pas la terre de la prise ... mais celle des hauts parleurs ? Peut-être que la terre des hauts parleur n'est pas à 0v par rapport à celle de l'ordi ce qui engendre une fuite de courant qui a fait griller la carte ? Ou alors peut-être que un condensateur au tantale est mort (s'il y en a) et qu'il s'est mis en court-circuit, ou bien encore un VRM ?

_________________

Laptop hater


Haut
Profil Citer
gm86
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 10 janv. 2018 19:46
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 513
Inscription : 01 sept. 2008 19:07
 
Je corrige mon premier message à cause d'une incertitude.

Je vous présente une carte son du même modèle accompagnée de son module d'E/S :
http://www.vogons.org/viewtopic.php?t=24399
Ma carte était insérée dans le connecteur ISA du bas. Ce sont les connecteurs noirs qui étaient chargés d'électricité statique, lorsque l'approche de mon doigt provoqua un redémarrage suivi d'une odeur de brûlé.

Une photo du connecteur du ventilo du CPU (...)
Le potentiel +12V (broche du milieu) arrive d'un point juste en amont communicant avec l'arrière de la carte mère. Il s'en va à nouveau à l'arrière (il semble tout de même relié à la sonde de vitesse via la résistance R46).

Une photo de l'arrière (...)
La piste en aval du connecteur CFU FAN s'est transformée en fusible (je suspecte cette partie d'avoir été auparavant fragilisée).


Merci Deksor, je n'avais pas vu le message. Peut-être les HP qui ont déjà causé une mésaventure à mon frère.

_________________

C:\ONGRTLNS.W95


Haut
Profil Citer
Deksor
Sujet du message : Re: Les tracas d'une machine sous Windows 98
Publié : 10 janv. 2018 20:00
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 3707
Inscription : 23 mai 2011 13:33
PC Rétro : 486DX 33 8mo SB Pro 2, P2 450 128mo Voodoo 2 SLI
 
Je pense pas que l'électricité statique soit capable de cela, il faut une forte intensité pour brûler quoi que ce soit. Si l'électricité statique ne peut pas brûler ta peau, alors elle ne peut pas non plus brûler une piste aussi large (même si à l'inverse, dans un circuit intégré où chaque piste fait quelques dizaines de nanomètres en moyenne, là ça peut casser). Je pense qu'un court-circuit s'est créé quelque-part ... Peut-être même que c'est le moteur du ventilo qui est mort et qui s'est transformé en simple court-circuit entraînant cette panne ?

_________________

Laptop hater


Haut
Profil Citer
Afficher : Trier par : Ordre :
Répondre   Page 1 sur 2  [ 26 messages ]
Revenir à « Informatique des vieux systèmes » | Aller sur la page 1 2 »
Aller :