Win3x.Org

Windows & DOS Community

La fonction turbo de mon 486

Règles du forum

Pour tout sujet impliquant un système d'exploitation daté de 2000 à nos jours, merci de le publier dans la section intitulée « Informatique moderne ».

Répondre   Page 4 sur 6  [ 57 messages ]
Aller sur la page « 1 2 3 4 5 6 »
Auteur Message
Deksor
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 21 août 2019 22:38
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 4718
Inscription : 23 mai 2011 13:33
PC Rétro : 486DX 33 8mo SB Pro 2, P2 450 128mo Voodoo 2 SLI
 
Citation :
Malheureusement, l’ancien accumulateur «VARTA» ne comporte que la mention «064». Mais si j’ai bien compris, il est constitué de trois petites piles boutons. En ouvrant l’enveloppe en plastique vert, je devrais pouvoir retrouver les références et caractéristiques de ces petites piles rechargeables et donc de l’accumulateur complet par déduction ?

Quant tu dis qu’étant plus courte, c’est juste que sa capacité est réduite ; tu mesure la capacité en mAh ? Si oui, cela signifie que je peux mettre le nombre de mAh que je souhaite, par exemple 150, ou 250 mAh au lieu de 15 mAh et que j’aurais donc une meilleure autonomie ?

En effet, il faudra envisager de le remplacer à terme, et vérifier régulièrement qu’il n’est pas défaillant …
Si tu ouvres la batterie tu ne verras rien à priori. J'en ai déjà ouvert et j'ai eu seulement trois petites piles reliées entre elles et c'était tout. Si tu augmentes la quantité de mAh tu obtiendra effectivement une meilleure capacité.
Citation :
Aucun intérêt ! Mais ce sont des IBM tout de même, l’inventeur du PC !
Après, les gammes PS/1 et PS/Value étaient des modèles entrés-de-gamme chez IBM, ils étaient tout de même avancés et raffinés pour des premiers prix. Les modèles hauts-de-gamme c’étaient les PS/2 et les séries «Peformances» (dont je te rebat les oreilles avec le Value Point 100DX4/DP).

Un 386 noir, c’est vrai que c’est atypique : encore une fois IBM était en avance sur son temps !
Je trouve également formidable qu’IBM ait choisit d’utiliser des barrettes 72 broches, on voit qu’ils étaient résolument tournés vers l’avenir … quant à la restriction à 16 Mo, elle n’est pas liée à IBM mais à la plateforme 386 SX qui ne peut en supporter davantage, là encore IBM était en avance sur son temps !
Inventeur du PC ou pas, ça me fait de belles jambes pour ces ordinateurs :lol:

Ensuite que ce soit un ordinateur noir je ne vois pas en quoi c'est une preuve d'une avance sur leur temps. La marque française Goupil en faisait déjà avec ces couleurs bien avant. C'est juste esthétique. Que ce soit atypique par contre je suis d'accord ^^

Quand au fait d'avoir 72 pins pour la RAM ce n'est pas non plus une preuve d'avance sur leur temps, c'est simplement que cet ordinateur est sorti fin 1992. Ils ont donc pu équiper leur ordinateur de ce qui était le plus commun à l'époque. Mais ça reste un 386SX à 25MHz. Pendant ce temps, Intel sortait le 486 DX2 66 et s’apprêtait à sortir le Pentium.
Citation :
Je te comprends pour le modèle Pentium … on en trouve assez facilement, ce qui est devenu très rares ce sont les 486 … et pour le cache propriétaire, les Vectra ont aussi une barrette de cache propriétaire, on en trouve assez facilement sur Internet, mais celles que l’on trouve ce sont les barrettes de 256 Ko, celles qui étaient livrées de série ; l’extension, c’est-à-dire la barrette de 512 Ko est introuvable aussi.
Je n'ai jamais vu la barrette pour mon PS/Value quelque soit la taille. Pour les HP vectra, je demande à voir, le mien utilise des puces comme sur les autres 486. Quelle est la configuration du tien ? Est-ce un Pentium ? Si c'est un Pentium il est possible que ce soit un module "COAST" standard.
Citation :
Oui, je reconnais que les ports VLB sont extrêmement rares sur les machines OEM, généralement la carte-graphique étant soudée sur la carte-mère la liaison VLB est «interne» et il n’y a pas de connecteurs, ou il n’y en a qu’un seul ; afin de respecter les restrictions du VLB dans toutes les conditions.

Je reste «évasif» sur les restrictions de la norme VLB car malgré mes recherches, je n’ai pas retrouvé la source. Je regarderais ce week-end chez moi, c’était sans doute dans un vieux magazine, j’aimerais la partager car c’est intéressant. D’après mes vagues souvenirs, ils expliquaient qu’en théorie, la norme VLB fixe un nombre maximal de cartes en fonction de la vitesse du bus : genre à 25 MHz, trois cartes maximums, […] et à 50 MHz, seule une carte-graphique connectée en interne (intégrée) est supportée.
Ça doit être indiqué aussi dans le célèbre livre "upgrading and repairing PCs". Par contre le VLB plafonne à 40MHz officiellement, même si certaines cartes ont été conçue pour ce bus, car intel a eu la mauvaise idée de faire un processeur qui demande d'avoir un bus aussi élevé :lol: (le 486DX 50, DX simple et pas DX2).
Citation :
C’est vrai que les cartes Tseng Labs, la série ET4000/W32 particulièrement, ont été très populaires. On les retrouvait dans de nombreuses machines et intégrées dans beaucoup de PC OEM (des Compaq surtout). J’ai une mauvaise image de ces cartes, car je les compare bêtement avec des cartes S3 ou Cirrus Logic VLB et PCI (ce qui est totalement idiot car non seulement le bus est différent, mais il y a quand même quelques années d’écarts technologiques entre ces puces). La restriction à 256 couleurs abordé sur ce forum avait fini d’achever mon opinion sur ces cartes.
Attention elles ne sont pas toutes limitées. De plus, ils ont également sorti des modèles PCI qui sont très prisés de nos jours à cause de leur rapidité (ce sont des ET6000 je crois)
Citation :
Finalement, je pense mettre un lecteur de CD-ROM IDE standard, un modèle 16x si mes souvenirs sont bons, je vais le récupérer sur la tour du 486 en panne … les modèles double-vitesses, en plus d’être difficilement trouvable sont hors-de-prix ! Et si en plus, il y a des problèmes techniques pour les connecter !
Après des modèles plus lent existent également en IDE ^^ (j'ai un lecteur 2x de 1995 en IDE !).
Citation :
Sur Le Bon Coin, j’en ai vu une récemment, mais elle a dû se vendre dans la journée car je n’ai jamais retrouvé l’annonce. Quant à eBay, elles sont quasiment toutes à l’étranger !

La difficulté, c’est que je souhaite une carte Fast-IDE, ou E-IDE …
Car il existe en VLB beaucoup de cartes IDE, qui ne sont finalement pas meilleures que les ISA.
Généralement, celles qui disposent de deux connecteurs IDE sont au moins Fast-IDE ; mais il faut se méfier car sur certaines les deux sont en IDE via VLB, alors que sur d’autres le premier est en IDE via VLB et le second en ISA.

Mon obsession pour le pilote provient d’un forum où j’ai lu que sans le pilote, la carte VLB ne donnait pas 100% de ces performances, au mieux elle n’était pas bridée par le bus ISA. Après, les pilotes pour contrôleurs IDE ne m’ont jamais réussi, je veux toujours les installées mais ils plantent généralement Windows (tu sais c’est cette histoire de pilote 32 bits pour la gestion de disques-durs sous Windows 3.11) à moins que je mélange tout …

Merci pour ton aide, je vais regarder cela de plus près.
Sur cinq ou six cartes I/O VLB je ne me souviens pas en avoir vu qui étaient aussi lente qu'une carte ISA. Peut-être que ça existe, mais ça n'a pas l'air d'être le cas de la carte promise. En revanche je pense que la carte avec deux canaux IDE a son port IDE "1" qui est branché sur la puce qui est connectée au port ISA. Sauf que le bios des vieilles cartes mères n'est conçu pour gérer seulement deux disques durs. Donc il ne pourra pas directement détecter tout ce qui est connecté. Le second connecteur IDE est donc parfait pour y brancher un lecteur CD-Rom !

Je ne sais plus quel contrôleur j'ai utilisé, mais je ne me souviens pas avoir eu de plantage sous Windows 3.11 à cause de ça.
Citation :
On peut fabriquer un Kryoflux avec un adruino ?
Mais ce doit être quasiment impossible, comment tu vas faire pour le logiciel, pour le firmware, etc. ?
On peut faire beaucoup de choses avec un arduino ^^

Mais là il faut que je conçoive absolument tout, donc ça prends du temps.
Citation :
P.S. : Je suis en train de comparer les photos de ma carte-mère avec celle du manuel et j’ai quand même quelques différences … outre l’absence du régulateur de tension, il me manque certains cavaliers (il y a juste les trous bouchés sur le PCB) comme le JP24 en lien avec le voltage à 3,3 Volts, mais aussi des headers pour le keylock, etc. la batterie est également placé plus haut que sur le plan.
C'est bien le bon manuel. Ces différences sont normales. D'une part le manuel n'est pas tout à fait à l'échelle (c'est commun sur les manuels de cartes mères) et d'autre part ils impriment un seul manuel avec toutes les possibilités en même temps. Les cavaliers qui n'ont pas de pins installés pour les régler sont ceux qui servent pour régler la tension. Comme tu n'as pas de régulateur, ils n'ont pas pris la peine de les peupler puisqu'ils ne serviraient de toute manière à rien dans ce cas précis. Si un jour tu installes un régulateur de tension, il faudra les rajouter également.

C'est exactement ce que j'ai fait sur ma "Full Yes Tech" (la carte mère de mon DX4) qui avait du faux cache et pas de VRM à l'origine. J'ai enlevé le faux cache, mis des socket pour le cache, mis un VRM et j'ai mis les pins pour les cavaliers là où c'était nécessaire. Maintenant c'est une carte mère tout à fait convenable.

_________________

Laptop hater


Haut
Profil Citer
Joet BERNARD
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 21 août 2019 23:38
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 1156
Inscription : 19 mars 2016 20:33
PC Rétro : Pentium 4 1,5 GHz, 512 Mo de RAM, FX 5200
 
Mais en fait c’est quoi le principe d’un faux cache ça fonctionne comment et ça fait quoi de plus ou de moins comparé à une carte sans cache et à une autre avec du vrai cache ???

_________________

Accueil de mon Index de sites
WINJOY hors-ligne (actuellement en version (4) "Alpha")
Accueil en ligne de WINJOY (actuellement en version (5) "Beta")
Ma collection au complet


Haut
Profil Citer
Deksor
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 22 août 2019 00:04
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 4718
Inscription : 23 mai 2011 13:33
PC Rétro : 486DX 33 8mo SB Pro 2, P2 450 128mo Voodoo 2 SLI
 
Le principe ? L'escroquerie ! Ces mémoires ultra rapides coûtaient cher à l'époque, donc ça faisait une belle économie que de ne pas les mettre. C'est encore mieux quand on prétends qu'il y en a, comme ça on vends des cartes avec sur le papier les mêmes spécifications que les concurrents pour moins cher, mais en réalité, c'est une belle entourloupe.

Et donc qu'est-ce que ça fait ? Rien du tout, ce sont juste des puces en plastique avec rien dedans. Donc ça équivaut à n'avoir pas de cache du tout.

_________________

Laptop hater


Haut
Profil Citer
6a7MemoryFadesAway
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 23 août 2019 14:09
Membre inscrit
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 280
Inscription : 03 juin 2018 16:12
PC Rétro : Compaq Armada 1700 | Pentium II / iMac G3/400 DV
 
Joet BERNARD a écrit : *  21 août 2019 23:38
Mais en fait c’est quoi le principe d’un faux cache ça fonctionne comment et ça fait quoi de plus ou de moins comparé à une carte sans cache et à une autre avec du vrai cache ???
Ça fait rien, sur certaines PCCHips bien fumeuses, les pistes des puces de Cache ne vont nulle part ! Sur d'autres, c'est juste des fausses puces qu'on peut remplacer par des vraies puces de cache.

_________________

alias Alexis Trinquet
-----
Mes PC anciens : VPI Informatique A172 (Pentium 133 -> 233MMX, 80Mo de RAM EDO, Shuttle HOT-555A VX, S3 Trio64V2-DX) ; Compaq Armada 1700 (Pentium II) ;Apple iMac G3/400 DV "Kihei" Vert citron 1999 (PowerPC 750 "G3/Arthur"@400MHz) ; Hewlett Packard Omnibook Xe3-GC (Pentium III)
Moniteur ancien : LG 702S


Haut
Profil Citer
Deksor
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 23 août 2019 14:16
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 4718
Inscription : 23 mai 2011 13:33
PC Rétro : 486DX 33 8mo SB Pro 2, P2 450 128mo Voodoo 2 SLI
 
À vrai dire il n'y en a qu'une seule que je connaisse qui soit comme ça (toutes cartes mère avec faux cache confondu, donc même des pas pcchips) : la M919. Les autres ont du faux cache, mais c'est bien relié à quelque-chose et on peut en mettre du vrai si on le souhaite.

_________________

Laptop hater


Haut
Profil Citer
64KNUM
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 23 août 2019 23:18
Membre inscrit
Hors-ligne
 
Messages : 339
Inscription : 20 oct. 2007 08:47
PC Rétro : Voir signature
 
Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
Si tu ouvres la batterie tu ne verras rien à priori. J'en ai déjà ouvert et j'ai eu seulement trois petites piles reliées entre elles et c'était tout. Si tu augmentes la quantité de mAh tu obtiendra effectivement une meilleure capacité.
Bon, je n’ai pas reçu l’adaptateur IDE/USB me permettant de sauvegarder le disque-dur …
En plus, ce week-end va être court et chargé !

J’ai néanmoins effectué les mesures à l’aide du multimètre !
Honnêtement, c’est n’est pas évident, d’une part car c’est difficile d’accès et que les points de prise de mesures sont limités, et d’autre part car le côté «négatif» de l’accumulateur est oxydée. En plus, je bouge durant la prise de mesure donc c’est assez chaotique et imprécis !

Il va falloir retirer l’accumulateur «Varta» assez rapidement car le côté «négatif», très proche du connecteur clavier DIN, et donc caché, est très oxydé et l’accumulateur a commencé à couler sur la carte-mère.

J’ai utilisé deux multimètres pour prendre la mesure de la tension …
- Celui que j’ai acheté est un modèle «automatique», sans sélecteur, juste un bouton «on/off», on applique les pointes sur les points de mesures et il affiche ce qu’il détecte :
  • prise de mesure au niveau de l’accumulateur : environ 3 Volts (en fonction de mes mouvements et de la position des pointes de mesure) ;
  • prise de position sur les broches externes du connecteur de batteries externe : «AUTO », en gros, il ne détecte rien
- J’ai emprunté le multimètre de mon père, un modèle premier prix classique avec sélecteur :
  • prise de mesure au niveau de l’accumulateur : environ 3 Volts (en fonction de mes mouvements et de la position des pointes de mesure), mais il m’indique la polarité qui correspond bien à ce qu’il y a d’inscrit sur le circuit imprimé de la carte-mère ;
  • prise de position sur les broches 1 et 4 du connecteur de batterie externe : 0 Volt, mais curieusement, il m’indique la polarité alors qu’il y a 0 Volts !
Que dois-je en conclure ?
  • Que l’accumulateur «Varta» similaire à celui de la carte-mère (3,6 Volts – 15 mAh) conviendra très bien ?
  • Que le connecteur de batterie externe n’est pas alimenté et que je peux donc y connecter une pile sans utiliser de diode ?
Lorsque je dessouderais l’accumulateur «Varta», je l’ouvrirais malgré tout par curiosité, même si manifestement, il y a peu d’espoir d’y trouver une information intéressante.

Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
Inventeur du PC ou pas, ça me fait de belles jambes pour ces ordinateurs :lol:
J’ai une certaine admiration pour IBM, je n’ai d’ailleurs jamais compris pourquoi tous leurs efforts pour une informatique plus performante, plus sûre, plus fiable, plus standardisée et plus moderne n’ont jamais été suivis : révolutionnaire bus MCA (Plug and Play avant l’heure), lecteur 2.88 Mo, architecture PS/2 (quelle idée géniale de n’avoir qu’un seul câble pour données et alimentation), systèmes d’exploitation OS/2 réellement multitâches avec plus de 10 ans d’avances sur Microsoft, etc. …

Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
Ensuite que ce soit un ordinateur noir je ne vois pas en quoi c'est une preuve d'une avance sur leur temps. La marque française Goupil en faisait déjà avec ces couleurs bien avant. C'est juste esthétique. Que ce soit atypique par contre je suis d'accord ^^
Car la mode est passée au noir bien après …
Ils ont donc été précurseurs même si d’autres marques avaient également fait ce choix, je l’admets …

Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
Quand au fait d'avoir 72 pins pour la RAM ce n'est pas non plus une preuve d'avance sur leur temps, c'est simplement que cet ordinateur est sorti fin 1992. Ils ont donc pu équiper leur ordinateur de ce qui était le plus commun à l'époque. Mais ça reste un 386SX à 25MHz. Pendant ce temps, Intel sortait le 486 DX2 66 et s’apprêtait à sortir le Pentium.
Oui, mais des 386, ils s’en vendaient encore au début des années 90, c’étaient de l’entrée-de-gamme, du premiers-prix. IBM n’étaient pas les seuls à proposer ce genre de configuration, il est louable qu’ils aient cherchés à inclure ce qui se faisait de mieux, plutôt que de rester sur l’acquis du 30 broches. C’est sympa pour le client qui a pu trouver des extensions mémoires plus longtemps en magasins !

En cherchant un article sur le faux-cache que je n’ai pas retrouvé … j’ai vu que certains assembleurs vendaient encore des 386 SX et DX à 40 MHz en fin 1994 ! Je suis sûrement tombé sur l’exception, mais je doute que ce modèle «AT» soit équipé de connecteurs 72 broches, et que donc les clients soient traités avec le même égard que ceux de ton IBM qui du coup on une machine plus évolutive …

Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
Je n'ai jamais vu la barrette pour mon PS/Value quelque soit la taille. Pour les HP vectra, je demande à voir, le mien utilise des puces comme sur les autres 486. Quelle est la configuration du tien ? Est-ce un Pentium ? Si c'est un Pentium il est possible que ce soit un module "COAST" standard.
Il s’agit d’un Hewlett-Packard Vectra VL Series 4 5/100, initialement un Pentium à 100 MHz, mais j’ai remplacé le microprocesseur par un modèle à 200 MHz (le maximum supporté par la carte-mère).
Il s’agit bien d’un module de mémoire cache de type «COAST» mais je crois qu’il doit y avoir quelque chose de propriétaire … J’ai le module de 256 Ko installé d’origine. J’en avais acquis un second que je pensais être de 512 Ko, mais qui est aussi un 256 Ko … Il y a soi-disant une version 512 Ko en vente sur eBay, mais je pense que ce sera une 256 Ko comme celle que j’ai acheté précédemment.

Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
Ça doit être indiqué aussi dans le célèbre livre "upgrading and repairing PCs". Par contre le VLB plafonne à 40MHz officiellement, même si certaines cartes ont été conçue pour ce bus, car intel a eu la mauvaise idée de faire un processeur qui demande d'avoir un bus aussi élevé :lol: (le 486DX 50, DX simple et pas DX2).
Je vais essayer de retrouver ça ce week-end !
Oui, j’ai lu que le standard était à 40 MHz … d’ailleurs toutes les informations que l’on trouve sur le VLB sont quasiment identiques, des copier-coller entre site Internet lol !
Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
Après des modèles plus lent existent également en IDE ^^ (j'ai un lecteur 2x de 1995 en IDE !).
Oui, mais il est difficile d’en trouver des «lents» …
Mais je dois avoir en stock quelques 8x, ou peut-être même un 4x (mais pas sûr qu’il marche) … en fait, c’est surtout que je voudrais qu’esthétiquement, il ressemble au modèle original pour bien s’intégré au boîtier, et bien sûr, qu’il fonctionne.
Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
Sur cinq ou six cartes I/O VLB je ne me souviens pas en avoir vu qui étaient aussi lente qu'une carte ISA. Peut-être que ça existe, mais ça n'a pas l'air d'être le cas de la carte promise. En revanche je pense que la carte avec deux canaux IDE a son port IDE "1" qui est branché sur la puce qui est connectée au port ISA. Sauf que le bios des vieilles cartes mères n'est conçu pour gérer seulement deux disques durs. Donc il ne pourra pas directement détecter tout ce qui est connecté. Le second connecteur IDE est donc parfait pour y brancher un lecteur CD-Rom !

Je ne sais plus quel contrôleur j'ai utilisé, mais je ne me souviens pas avoir eu de plantage sous Windows 3.11 à cause de ça.
Globalement, c’est comme pour les 486 et les Pentium, un Pentium est plus rapide qu’un 486, mais ça dépend du reste de la configuration et de comment sont réalisés les tests.

Forcément qu’un contrôleur IDE lambda sera un peu plus rapide en VLB qu’en ISA …
Mais il y a de très bons contrôleurs ISA qui peuvent faire aussi bien que de mauvais contrôleurs VLB.

L’important c’est d’en avoir un à la norme Fast-IDE ou mieux E-IDE, mais encore faut-il les pilotes pour l’exploiter pleinement en tout cas sous DOS/Windows car sous Windows 95, il n’y a plus besoin des pilotes (ils sont intégrés à Windows).

Moi, j’ai souvent eu des problèmes avec la gestion des accès disque 32 bits sous Windows 3.11, dès que je l’active, ça ne démarre plus !
Deksor a écrit : *  21 août 2019 22:38
C'est bien le bon manuel. Ces différences sont normales. D'une part le manuel n'est pas tout à fait à l'échelle (c'est commun sur les manuels de cartes mères) et d'autre part ils impriment un seul manuel avec toutes les possibilités en même temps. Les cavaliers qui n'ont pas de pins installés pour les régler sont ceux qui servent pour régler la tension. Comme tu n'as pas de régulateur, ils n'ont pas pris la peine de les peupler puisqu'ils ne serviraient de toute manière à rien dans ce cas précis. Si un jour tu installes un régulateur de tension, il faudra les rajouter également.
Je suis en train de remettre le manuel au propre et je vais en refaire un adapté à ma carte-mère (avec juste les infos qu’il faut). J’aime bien me constituer un petit dossier sur mes machines !

Bonne soirée,


Haut
Profil Citer
Deksor
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 24 août 2019 01:19
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 4718
Inscription : 23 mai 2011 13:33
PC Rétro : 486DX 33 8mo SB Pro 2, P2 450 128mo Voodoo 2 SLI
 
Citation :
J’ai néanmoins effectué les mesures à l’aide du multimètre !
Honnêtement, c’est n’est pas évident, d’une part car c’est difficile d’accès et que les points de prise de mesures sont limités, et d’autre part car le côté «négatif» de l’accumulateur est oxydée. En plus, je bouge durant la prise de mesure donc c’est assez chaotique et imprécis !

Il va falloir retirer l’accumulateur «Varta» assez rapidement car le côté «négatif», très proche du connecteur clavier DIN, et donc caché, est très oxydé et l’accumulateur a commencé à couler sur la carte-mère.
Je te conseille vivement de l'enlever maintenant. Même sans fer à souder ce n'est pas très difficile, il suffit de couper la patte la plus accessible (pas de regret à avoir, elle est naze de toute façon), puis bouger la batterie dans un sens puis dans l'autre jusqu'à ce que l'autre patte cède. Il ne restera plus qu'à enlever le reste des pattes quand tu auras reçu ton fer, mais au moins "l'hémoragie" est stoppée.
Citation :
J’ai utilisé deux multimètres pour prendre la mesure de la tension …
- Celui que j’ai acheté est un modèle «automatique», sans sélecteur, juste un bouton «on/off», on applique les pointes sur les points de mesures et il affiche ce qu’il détecte :
  • prise de mesure au niveau de l’accumulateur : environ 3 Volts (en fonction de mes mouvements et de la position des pointes de mesure) ;
  • prise de position sur les broches externes du connecteur de batteries externe : «AUTO », en gros, il ne détecte rien
- J’ai emprunté le multimètre de mon père, un modèle premier prix classique avec sélecteur :
  • prise de mesure au niveau de l’accumulateur : environ 3 Volts (en fonction de mes mouvements et de la position des pointes de mesure), mais il m’indique la polarité qui correspond bien à ce qu’il y a d’inscrit sur le circuit imprimé de la carte-mère ;
  • prise de position sur les broches 1 et 4 du connecteur de batterie externe : 0 Volt, mais curieusement, il m’indique la polarité alors qu’il y a 0 Volts !
Que dois-je en conclure ?
  • Que l’accumulateur «Varta» similaire à celui de la carte-mère (3,6 Volts – 15 mAh) conviendra très bien ?
  • Que le connecteur de batterie externe n’est pas alimenté et que je peux donc y connecter une pile sans utiliser de diode ?
Oui pour les deux je dirais.
Citation :
J’ai une certaine admiration pour IBM, je n’ai d’ailleurs jamais compris pourquoi tous leurs efforts pour une informatique plus performante, plus sûre, plus fiable, plus standardisée et plus moderne n’ont jamais été suivis : révolutionnaire bus MCA (Plug and Play avant l’heure), lecteur 2.88 Mo, architecture PS/2 (quelle idée géniale de n’avoir qu’un seul câble pour données et alimentation), systèmes d’exploitation OS/2 réellement multitâches avec plus de 10 ans d’avances sur Microsoft, etc. …
Ah mais ils ont été suivi ... mais sans eux. IBM voyant que le PC leur échappait a décidé de faire un connecteur propriétaire pour la nouvelle architecture 32 bits du 386 malheureusement pour eux, aucun des concurrents n'a suivi (pour avoir un bus MCA sur un clone il fallait payer des royalties) et donc il a fallu créer un standard "libre" et comme tu peux le constater, ça a été un peu chaotique jusqu'à ce que Intel mette tout le monde d'accord avec le PCI ^^.

OS/2 a été co-développé par Microsoft et IBM. Pas IBM seulement, et d'ailleurs il y a sûrement pas mal de choses qui ont été conçues pour OS/2 que microsoft a ensuite réutilisé dans Windows NT (après tout c'est leur code à eux, ils peuvent en faire ce qu'ils veulent). Mais de toute manière les champions de l'OS graphique et multitâche ce n'est ni Microsoft ni IBM, ni même le PC, c'est l'Amiga. (et peut-être Mac OS, mais eux je n'ai pas trop fait de recherche, donc je ne dirais rien à leur sujet plutôt que de me planter :mrred:).
Citation :
Car la mode est passée au noir bien après …
Ils ont donc été précurseurs même si d’autres marques avaient également fait ce choix, je l’admets …
Beaucoup d'ordinateurs 8 bits avaient adopté la couleur noire. Les ordinateurs sinclair et amstrad étaient noirs, les goupils étaient tous noirs. Tandis que mon PS/1 est le seul IBM noir de cette époque là que je connaisse. J'ai eu aussi un aptiva noir qui avait un pentium MMX, mais c'est déjà beaucoup plus tard. (et cet ordinateur n'était pas terrible non plus)

Citation :
Oui, mais des 386, ils s’en vendaient encore au début des années 90, c’étaient de l’entrée-de-gamme, du premiers-prix. IBM n’étaient pas les seuls à proposer ce genre de configuration, il est louable qu’ils aient cherchés à inclure ce qui se faisait de mieux, plutôt que de rester sur l’acquis du 30 broches. C’est sympa pour le client qui a pu trouver des extensions mémoires plus longtemps en magasins !

En cherchant un article sur le faux-cache que je n’ai pas retrouvé … j’ai vu que certains assembleurs vendaient encore des 386 SX et DX à 40 MHz en fin 1994 ! Je suis sûrement tombé sur l’exception, mais je doute que ce modèle «AT» soit équipé de connecteurs 72 broches, et que donc les clients soient traités avec le même égard que ceux de ton IBM qui du coup on une machine plus évolutive …
Oui bien sûr qu'il s'en vendait encore. Mais dans le contexte de l'époque, le moins cher devait être les pièces qui devenaient obsolète. Mettre des SIMM 72 pins n'aidait sûrement pas les consommateurs, je pense que c'était plutôt l'inverse ^^. C'est un peu comme si on sortait une vieille architecture comme par exemple un AMD FX avec de la DDR5 dès que celle-ci apparaît. Pour des gens de 2040 ça sera peut-être très bien, mais pour les acheteurs d'une telle architecture à notre époque c'est tout l'inverse. Un semblant de preuve de cela, c'est qu'il existe des adaptateurs de simm 30 broches qui prennent 4 barrettes vers une simm 72 broches.

Bref, ce qui nous est bénéfique aujourd'hui ne l'était pas forcément hier ^^
Citation :
Je vais essayer de retrouver ça ce week-end !
Oui, j’ai lu que le standard était à 40 MHz … d’ailleurs toutes les informations que l’on trouve sur le VLB sont quasiment identiques, des copier-coller entre site Internet lol !
Le livre que je cite est certainement la source primaire de la plupart des informations que l'on trouve aujourd'hui (en plus des découvertes faites par les amateurs de notre époque).

Citation :
Globalement, c’est comme pour les 486 et les Pentium, un Pentium est plus rapide qu’un 486, mais ça dépend du reste de la configuration et de comment sont réalisés les tests.
J'utilise Speedsys avec un adaptateur IDE vers carte SD, ce qui maximise les performances de la plate-forme.
Citation :
Forcément qu’un contrôleur IDE lambda sera un peu plus rapide en VLB qu’en ISA …
Mais il y a de très bons contrôleurs ISA qui peuvent faire aussi bien que de mauvais contrôleurs VLB.
Je ne suis pas sûr qu'il y ait de "bon" ou "mauvais" contrôleur IDE ISA pour la simple raison que l'IDE C'EST le bus ISA (un peu simplifié) sur une nappe (du moins pour la première version). Il faudra que je fasse des tests plus approfondis avec toutes mes cartes ISA pour en avoir le coeur net. En revanche quand on passe au VLB, on n'est plus limité par le bus ISA standard et on peut donc y accéder beaucoup plus rapidement.
Citation :
L’important c’est d’en avoir un à la norme Fast-IDE ou mieux E-IDE, mais encore faut-il les pilotes pour l’exploiter pleinement en tout cas sous DOS/Windows car sous Windows 95, il n’y a plus besoin des pilotes (ils sont intégrés à Windows).
Pour trouver ces normes, tu vas avoir du mal : ces normes n'ont été écrites qu'en 1996 (http://www.t13.org/Documents/UploadedDo ... -ATA-2.pdf) ! Cependant il semblerait avec l'IDE que les normes sont appliquées avant même d'être écrites ... C'est très bizarre, mais c'est ce que je constate. (la norme 1 de l'ide date de 1994, pourtant l'ATA existe depuis bien plus longtemps).
Citation :
Je suis en train de remettre le manuel au propre et je vais en refaire un adapté à ma carte-mère (avec juste les infos qu’il faut). J’aime bien me constituer un petit dossier sur mes machines !
Une pratique tout à fait respectable :approve: Moi je compte essayer d'améliorer la documentation des vieilles cartes mère (et avoir une meilleure sélection de copies de BIOS) sur internet que ce qui existe actuellement, éparpillé sur plusieurs sites internet "en vrac" et qui rends certaines recherches plus difficiles.

Je n'en dirai pas plus tant que je n'aurai rien d'intéressant à présenter cependant :shh:

_________________

Laptop hater


Haut
Profil Citer
64KNUM
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 24 août 2019 16:25
Membre inscrit
Hors-ligne
 
Messages : 339
Inscription : 20 oct. 2007 08:47
PC Rétro : Voir signature
 
Deksor a écrit : *  24 août 2019 01:19
Je te conseille vivement de l'enlever maintenant. Même sans fer à souder ce n'est pas très difficile, il suffit de couper la patte la plus accessible (pas de regret à avoir, elle est naze de toute façon), puis bouger la batterie dans un sens puis dans l'autre jusqu'à ce que l'autre patte cède. Il ne restera plus qu'à enlever le reste des pattes quand tu auras reçu ton fer, mais au moins "l'hémoragie" est stoppée.
J’ai bien le fer à souder, j’ai même fait des essais avec précédemment !
Cependant, je souhaitais sauvegarder la machine avant de la démonter et je n’ai malheureusement pas reçu l’adaptateur IDE/USB que j’avais commandé. Les livraisons sont un peu aléatoires, je reçois des objets commandés récemment à l’autre bout du monde avant d’autres commandés au plus proche depuis des lustres !

En observant de plus près, je me rends compte que l’accumulateur «Varta» a tout de même bien coulé sur les petits composants situés entre sa borne négative et le connecteur clavier DIN.

Finalement, j’ai préféré suivre ton conseil et j’ai retiré la carte-mère du boîtier et tenté de dessouder l’accumulateur. Ce ne fut pas une mince affaire, je n’arrivais à le dessouder, si bien que j’ai agis comme tu me l’as suggéré ; même si ce fut difficile de trouver un espace pour la pince coupante. J’ai ensuite utilisé le fer à souder et la tresse à dessouder pour retirer l’étain et ce fut très laborieux !

Voici ce que cela donne :
[ img ]
Le petit composant cylindrique gris sombre à ses pattes oxydées, dont une, dévorée par une croûte bleutée ! J’ai gratté cette «croûte» et j’ai nettoyé le composant avec une brosse à dents et de l’alcool isopropylique … si ce n’est plus bleu, la patte normalement argentée, demeure rouillée.

Après avoir retiré l’autocollant «+», j’ai pu lire sur la pile bouton supérieure la mention «VARTA V11H Made in Singapore». Les deux autres piles ont gonflées et coulées :
[ img ]

Que signifie «V11H» ? 11mAh ?
Si c’est le cas, il y a trois piles, je dois donc les additionner et j’obtiens alors 33mAh ?
Il me faudrait donc un accumulateur 3,6 Volts 33 mAh ?

Deksor a écrit : *  24 août 2019 01:19
Ah mais ils ont été suivi ... mais sans eux. IBM voyant que le PC leur échappait a décidé de faire un connecteur propriétaire pour la nouvelle architecture 32 bits du 386 malheureusement pour eux, aucun des concurrents n'a suivi (pour avoir un bus MCA sur un clone il fallait payer des royalties) et donc il a fallu créer un standard "libre" et comme tu peux le constater, ça a été un peu chaotique jusqu'à ce que Intel mette tout le monde d'accord avec le PCI ^^.
Je trouve naturel qu’IBM aient cherchés à obtenir des royalties sur leurs inventions, il n’est pas normal qu’ils aient été privés d’une juste rémunération pour le travail accompli.

Je ne vois pas cela comme standard «libre», je vois surtout cela comme l’exploitation des technologies, du savoir-faire et du labeur d’IBM sans leur verser leur dû !

IBM a créé une plate-forme ouverte, la preuve : lorsqu’ils ont choisi un micro-processeur Intel pour leur PC, ils ont demandé a ce que des licences soit attribuées à d’autres fabricants afin d’avoir plusieurs sources d’approvisionnement.
Deksor a écrit : *  24 août 2019 01:19
OS/2 a été co-développé par Microsoft et IBM. Pas IBM seulement, et d'ailleurs il y a sûrement pas mal de choses qui ont été conçues pour OS/2 que microsoft a ensuite réutilisé dans Windows NT (après tout c'est leur code à eux, ils peuvent en faire ce qu'ils veulent). Mais de toute manière les champions de l'OS graphique et multitâche ce n'est ni Microsoft ni IBM, ni même le PC, c'est l'Amiga. (et peut-être Mac OS, mais eux je n'ai pas trop fait de recherche, donc je ne dirais rien à leur sujet plutôt que de me planter :mrred:).
Co-développé avec Microsoft, certes ; mais au début seulement ! Jusqu’à ce que Microsoft se retire du projet pour utiliser ce travail réalisé en commun avec IBM pour développer de son côté Windows NT. Un travail pour lequel, ils ont été grassement rémunérés par IBM …

IBM a ensuite développé OS/2 seul !
N’oublie pas qu’OS/2 c’est le système de fichiers HPFS et que le NTFS actuel n’en est qu’une copie low-cost ; sous OS/2 lorsque tu déplaçais un fichier tous les raccourcis créés se mettaient automatiquement à jour (aucun des Windows de l’époque ne faisaient cela et je me demande même si Windows 10 en est capable) …

Deksor a écrit : *  24 août 2019 01:19
Oui bien sûr qu'il s'en vendait encore. Mais dans le contexte de l'époque, le moins cher devait être les pièces qui devenaient obsolète. Mettre des SIMM 72 pins n'aidait sûrement pas les consommateurs, je pense que c'était plutôt l'inverse ^^. C'est un peu comme si on sortait une vieille architecture comme par exemple un AMD FX avec de la DDR5 dès que celle-ci apparaît. Pour des gens de 2040 ça sera peut-être très bien, mais pour les acheteurs d'une telle architecture à notre époque c'est tout l'inverse. Un semblant de preuve de cela, c'est qu'il existe des adaptateurs de simm 30 broches qui prennent 4 barrettes vers une simm 72 broches.

Bref, ce qui nous est bénéfique aujourd'hui ne l'était pas forcément hier ^^
Exact, aujourd’hui on préfère les 72 broches car elle est plus courante et moins chère … et c’est avec mon point de vu actuel que je trouve que c’était une bonne idée, à l’époque peut-être que j’aurais pensé différemment.
Deksor a écrit : *  24 août 2019 01:19
Le livre que je cite est certainement la source primaire de la plupart des informations que l'on trouve aujourd'hui (en plus des découvertes faites par les amateurs de notre époque).
J’utilise beaucoup les magazines d’époques, plus particulièrement SVM, comme sources, puisqu’ils sont téléchargeables gratuitement sur http://fr.1001mags.com/ Ce sont des mines d’informations !
C’est aussi très amusant de les lire car parfois, ils se sont complétement plantés sur leurs pronostiques du PC du futur, où donnent ce qui s’avéreront finalement de mauvais conseils lol !
Deksor a écrit : *  24 août 2019 01:19
J'utilise Speedsys avec un adaptateur IDE vers carte SD, ce qui maximise les performances de la plate-forme.
Speedsys est un bon logiciel de Bench et il a l’avantage d’être très léger.
Merci de me l’avoir fait redécouvrir d’ailleurs !

En revanche, j’ai tenté l’expérience de l’adaptateur IDE et d’une carte CF et j’ai été très déçu ! En plus d’avoir un truc qui pendouilles dans le boîtier (il faudrait faire des châssis de disque-dur en plastique avec une imprimante 3D pour que ce soit plus propre) les performances ont été assez décevante par rapport aux disques-durs que j’ai …

Tant que je peux utiliser de vrais disques-durs, je continus …
Je passerais à la carte CF, éventuellement SD, lorsque je n’aurais plus le choix.
Deksor a écrit : *  24 août 2019 01:19
Je ne suis pas sûr qu'il y ait de "bon" ou "mauvais" contrôleur IDE ISA pour la simple raison que l'IDE C'EST le bus ISA (un peu simplifié) sur une nappe (du moins pour la première version). Il faudra que je fasse des tests plus approfondis avec toutes mes cartes ISA pour en avoir le coeur net. En revanche quand on passe au VLB, on n'est plus limité par le bus ISA standard et on peut donc y accéder beaucoup plus rapidement.
Il y a bien des différences entre un 486 DX2-66 Intel, AMD, Cyrix, etc. même si elles sont infimes car au final c’est la même technologie «x86» et c’est implémenté sensiblement de la même manière (brochage identique). On peut donc imaginer qu’il y ait une différence entre les contrôleurs de disques-dures en fonction de leur fabricant même si la technologie IDE est la même …

Ce qui m’inspire cette pensée, c’est que la presse de l’époque, indiquait que telle machine pourtant très bonne sous tout rapport était pénalisée par son contrôleur de disque-dur, ou que telle autre a priori peu gâtée par son constructeur, obtenait des performances honorables grâce à son contrôleur de disques très véloces.
Bien-sûr, c’est très flou même carrément obscure car sur ce sujet absolument aucune explication sur les tests effectuées ni même de marques ou de modèles cités …
Deksor a écrit : *  24 août 2019 01:19
Pour trouver ces normes, tu vas avoir du mal : ces normes n'ont été écrites qu'en 1996 (http://www.t13.org/Documents/UploadedDo ... -ATA-2.pdf) ! Cependant il semblerait avec l'IDE que les normes sont appliquées avant même d'être écrites ... C'est très bizarre, mais c'est ce que je constate. (la norme 1 de l'ide date de 1994, pourtant l'ATA existe depuis bien plus longtemps).
Justement, c’est ce qui est très étonnant !
J’ai lu de nombreux articles au sujet des normes «ATA» et globalement, ils indiquent la même chose que toi … Néanmoins, si tu prends le journaux d’époque, on va parler de «Fast-IDE» dès le début des années 90 (surtout sur les 486), puis avec l’arrivée des Pentium, le «E-IDE» ou «Enhanced-IDE» va se développer dans les pages des revues …

À l’époque, ils ne parlaient pas du tout de norme ATA, ils évoquaient surtout IDE, Fast-IDE, E-IDE, ce n’est que plus tard qu’ils ont commencé à mentionner ATA, avec un nombre, ATA-133 par exemple.

Le souci c’est que les termes anciens veulent dire tout et son contraire …

Certains sites et certaines documentations indiquent :
  • IDE = ATA ;
  • Fast-IDE = ATA-2 ;
  • E-IDE = ATA-3 ;
  • alors que d’autres vont expliquer que Fast-IDE et E-IDE signifient la même chose et sont donc en ATA-2, ou que E-IDE peut-être aussi bien de l’ATA-2 que de l’ATA-3, etc. …
Bref, rien n’est clair !

Bon week-end,


Haut
Profil Citer
Deksor
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 24 août 2019 17:34
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
Hors-ligne
 
Messages : 4718
Inscription : 23 mai 2011 13:33
PC Rétro : 486DX 33 8mo SB Pro 2, P2 450 128mo Voodoo 2 SLI
 
Citation :
J’ai bien le fer à souder, j’ai même fait des essais avec précédemment !
Cependant, je souhaitais sauvegarder la machine avant de la démonter et je n’ai malheureusement pas reçu l’adaptateur IDE/USB que j’avais commandé. Les livraisons sont un peu aléatoires, je reçois des objets commandés récemment à l’autre bout du monde avant d’autres commandés au plus proche depuis des lustres !

En observant de plus près, je me rends compte que l’accumulateur «Varta» a tout de même bien coulé sur les petits composants situés entre sa borne négative et le connecteur clavier DIN.

Finalement, j’ai préféré suivre ton conseil et j’ai retiré la carte-mère du boîtier et tenté de dessouder l’accumulateur. Ce ne fut pas une mince affaire, je n’arrivais à le dessouder, si bien que j’ai agis comme tu me l’as suggéré ; même si ce fut difficile de trouver un espace pour la pince coupante. J’ai ensuite utilisé le fer à souder et la tresse à dessouder pour retirer l’étain et ce fut très laborieux !

Voici ce que cela donne :
[ img ]
Le petit composant cylindrique gris sombre à ses pattes oxydées, dont une, dévorée par une croûte bleutée ! J’ai gratté cette «croûte» et j’ai nettoyé le composant avec une brosse à dents et de l’alcool isopropylique … si ce n’est plus bleu, la patte normalement argentée, demeure rouillée.
Les parties oxydées ont souvent du mal à "accrocher". Ensuite ça dépend de la température et de la puissance de ton fer.
Pour enlever proprement le liquide de la batterie et ses effets je te conseille de passer en plus de l'alcool un peu de vinaigre pour neutraliser le liquide corrosif qui sort de la batterie.
Citation :
Après avoir retiré l’autocollant «+», j’ai pu lire sur la pile bouton supérieure la mention «VARTA V11H Made in Singapore». Les deux autres piles ont gonflées et coulées :
[ img ]

Que signifie «V11H» ? 11mAh ?
Si c’est le cas, il y a trois piles, je dois donc les additionner et j’obtiens alors 33mAh ?
Il me faudrait donc un accumulateur 3,6 Volts 33 mAh ?
Peut-être, je n'en ai aucune idée.
Citation :
Je trouve naturel qu’IBM aient cherchés à obtenir des royalties sur leurs inventions, il n’est pas normal qu’ils aient été privés d’une juste rémunération pour le travail accompli.

Je ne vois pas cela comme standard «libre», je vois surtout cela comme l’exploitation des technologies, du savoir-faire et du labeur d’IBM sans leur verser leur dû !
C'était à eux de le faire en premier temps, tant pis pour eux s'ils ne l'ont pas fait avant. Le risque étant que le PC serait peut-être devenu comme tous les autres ordinateurs de l'époque : plus rien aujourd'hui.
Citation :
IBM a créé une plate-forme ouverte, la preuve : lorsqu’ils ont choisi un micro-processeur Intel pour leur PC, ils ont demandé a ce que des licences soit attribuées à d’autres fabricants afin d’avoir plusieurs sources d’approvisionnement.
C'est faux. Ils ont effectivement voulu avoir plusieurs sources pour les composants, mais c'est plutôt pour être sûr d'avoir un approvisionnement garanti. D'ailleurs IBM a été outré de voir que Compaq avait réussi à faire un clone de leur BIOS et ont tenté de les avoir en justice ... Sans succès. Ils ont fait un ordinateur à partir de composants standards qui existaient déjà, avec comme seul "sécurité" le BIOS qui lui était couvert de brevets et de mesures anti copie.

Sauf que c'est devenu caduque quand des concurrents ont réussi à répliquer le bios légalement et surtout que Microsoft a "trahi" IBM en vendant MS-DOS aux concurrents.
Ils ont pris des composants standards car ça coûtait moins cher à faire que de créer des puces maison.
Citation :
En revanche, j’ai tenté l’expérience de l’adaptateur IDE et d’une carte CF et j’ai été très déçu ! En plus d’avoir un truc qui pendouilles dans le boîtier (il faudrait faire des châssis de disque-dur en plastique avec une imprimante 3D pour que ce soit plus propre) les performances ont été assez décevante par rapport aux disques-durs que j’ai …

Tant que je peux utiliser de vrais disques-durs, je continus …
Je passerais à la carte CF, éventuellement SD, lorsque je n’aurais plus le choix.
Je n'ai pas vraiment eu de problème de lenteur ... ça dépend avec quoi tu compares. Si tu mets une carte CF bas de gamme face à un disque dur des années 2000 ça va pas le faire :mrred:. À ce niveau là mieux vaut investir dans un SSD avec adaptateur IDE (les 128Go coûtent très peu cher).
Citation :
Il y a bien des différences entre un 486 DX2-66 Intel, AMD, Cyrix, etc. même si elles sont infimes car au final c’est la même technologie «x86» et c’est implémenté sensiblement de la même manière (brochage identique). On peut donc imaginer qu’il y ait une différence entre les contrôleurs de disques-dures en fonction de leur fabricant même si la technologie IDE est la même …
Oui mais là ce que je veux dire, c'est que le "contrôleur IDE" sur les cartes ISA ne fait potentiellement rien de plus que faire office de passerelle directe vers l'IDE.
Citation :
Ce qui m’inspire cette pensée, c’est que la presse de l’époque, indiquait que telle machine pourtant très bonne sous tout rapport était pénalisée par son contrôleur de disque-dur, ou que telle autre a priori peu gâtée par son constructeur, obtenait des performances honorables grâce à son contrôleur de disques très véloces.
Bien-sûr, c’est très flou même carrément obscure car sur ce sujet absolument aucune explication sur les tests effectuées ni même de marques ou de modèles cités …
Oui mais sur quel genre de machine ? Si c'est sur des 386DX ou 486, ce n'est pas forcément étonnant, ils pouvaient soit mettre des "contrôleurs" ISA 16 bits, soit des contrôleurs 32 bits qui étaient beaucoup plus véloces.
Citation :
À l’époque, ils ne parlaient pas du tout de norme ATA, ils évoquaient surtout IDE, Fast-IDE, E-IDE, ce n’est que plus tard qu’ils ont commencé à mentionner ATA, avec un nombre, ATA-133 par exemple.
L'ATA (qui veut dire "AT Attachement") serait apparu avec l'IBM AT, soit en résumé l'instigateur de l'ISA 16 bits. Tiens donc ! Et il existe aussi de l'IDE "XT" qui lui est 8 bits. Ça ressemble quand même beaucoup à la différence entre un XT et un AT, non ? ^^ Si j'ai bien compris, l'IDE est l'interface créée par Western Digital en 1986, mais l'ATA est le standard papier qui existe depuis l'IBM AT.

_________________

Laptop hater


Haut
Profil Citer
64KNUM
Sujet du message : Re: La fonction turbo de mon 486
Publié : 24 août 2019 22:31
Membre inscrit
Hors-ligne
 
Messages : 339
Inscription : 20 oct. 2007 08:47
PC Rétro : Voir signature
 
Deksor a écrit : *  24 août 2019 17:34
Les parties oxydées ont souvent du mal à "accrocher". Ensuite ça dépend de la température et de la puissance de ton fer.
Pour enlever proprement le liquide de la batterie et ses effets je te conseille de passer en plus de l'alcool un peu de vinaigre pour neutraliser le liquide corrosif qui sort de la batterie.
Il s’agit d’un fer à souder de 60 Watts et je l’ai utilisé avec le thermostat réglé sur 300°C.
Je nettoierais la partie oxydée avec du vinaigre blanc, puis la repasserais à l’alcool isopropylique.

Deksor a écrit : *  24 août 2019 17:34
Je n'ai pas vraiment eu de problème de lenteur ... ça dépend avec quoi tu compares. Si tu mets une carte CF bas de gamme face à un disque dur des années 2000 ça va pas le faire :mrred:. À ce niveau là mieux vaut investir dans un SSD avec adaptateur IDE (les 128Go coûtent très peu cher).
J’ai utilisé des cartes Compact Flash Transcend CF300 Industrial de 512 Mo, 1, 2, 4 et 8 Go et des cartes Compact Flash Western Digital SiliconDrive II PATA-SSD de 1 et 2 Go. Je les utilisais sur différents adaptateurs des modèles simples avec un port IDE, un port Molex et un cavalier «maître/esclave» ; et des modèles plus complexes avec deux ports IDE (un pour PC fixe et un pour PC portable), une prise électrique format floppy, un cavalier «maître/esclave», un header pour HDD LED, etc. …

Mes cartes sont bien des Industrial compatibles IDE PATA.
Mes adaptateur CF sont biens compatibles pour cette usage (carte CF type I & II et IBM Microdrive).

Ces montages étaient destinés à des micro-ordinateurs de 486 à Pentium MMX … rien de très actuels.
Et les disque-durs qu’ils remplaçaient étaient tous des modèles d’époques, généralement de 2 Go ou moins, un seul de 8 Go (celui du Pentium MMX).

Et j’ai été déçu par les performances, car certains disques remplacés n’étaient pas des foudres de guerres (Conner et Fujitsu). J’aurais eu des Western Digital sur les machines concernées, je n’aurais jamais envisagé de changer le disque. Et j’ai envisagé la carte CF car justement, les WD d’occasions de petites capacités sont de plus en plus rares et de plus en plus coûteux.

Quant je dis mauvaises performances : sur les mini-PC UNISYS (486 et Pentium à Chipsets VIA), j’ai clairement trouvé qu’il y avait un problème, c’était anormalement lent ! Sur le Packard Bell Club, je ne peux pas affirmer que c’était plus lent, peut-être que j’avais l’impression que c’était plus lent car le disque n’émettait plus aucun bruit (normal avec une carte CF) mais quoi qu’il arrive, les logiciels de tests que j’ai utilisé à l’époque m’ont rendu des chiffres bien en deçà des anciens disques … c’est pourquoi j’ai mis fin à l’expérience.

Un SSD de 128 Go avec un adaptateur SATA/IDE sera reconnu et utilisable sur un 486 ?

Deksor a écrit : *  24 août 2019 17:34
Oui mais là ce que je veux dire, c'est que le "contrôleur IDE" sur les cartes ISA ne fait potentiellement rien de plus que faire office de passerelle directe vers l'IDE.
Deksor a écrit : *  24 août 2019 17:34
L'ATA (qui veut dire "AT Attachement") serait apparu avec l'IBM AT, soit en résumé l'instigateur de l'ISA 16 bits. Tiens donc ! Et il existe aussi de l'IDE "XT" qui lui est 8 bits. Ça ressemble quand même beaucoup à la différence entre un XT et un AT, non ? ^^ Si j'ai bien compris, l'IDE est l'interface créée par Western Digital en 1986, mais l'ATA est le standard papier qui existe depuis l'IBM AT.
Cet après-midi, j’ai fait du tri dans mes affaires et j’ai trouvé un livre : «La Bible de l’utilisateur PC» d’avril 1996.

Au chapitre «2. À propos du matériel», point «2.2. Des connexions pour les lecteurs : les adaptateurs (contrôleurs)», il est écrit :
Citation :
Adaptateur IDE ou AT-Bus
[…], l’adaptateur [contrôleur] faisant uniquement office de liaison avec le bus ISA. IDE est aussi connu sous le nom de ATA (AT-Bus Attachement). C’est la raison pour laquelle les adaptateurs IDE sont parfois aussi appelés adaptateurs AT-Bus. […] un taux de transfert très faible : le débit maximal est de 1,8 Mo/s, […] par ailleurs, les disques durs IDE ne peuvent gérer des capacités supérieures à 504 Mo (les fabricants de matériels parlent souvent de 528 Mo, en pensant à 528 millions d’octets, ce qui corresponds à 504 Mo), ce qui est vraiment peu à l’ère de Windows 95.
[…]
Aptitudes et pièges avec E-IDE
Les anciennes propriétés IDE combinées au nouveau standard AT2 et à d’autres améliorations ont été commercialisées par la société Western Digital sous la désignation Enhanced-IDE et par Seagate sous l’appelation Fast-ATA.
[…]
Le standard E-IDE n’a cependant pas été défini avec précision, si bien qu’il arrive que les lecteurs ou des contrôleurs soient dits E-IDE bien qu’ils ne comportent que quelques-unes des caractéristiques E-IDE habituelles. […]
Deksor a écrit : *  24 août 2019 17:34
Oui mais sur quel genre de machine ? Si c'est sur des 386DX ou 486, ce n'est pas forcément étonnant, ils pouvaient soit mettre des "contrôleurs" ISA 16 bits, soit des contrôleurs 32 bits qui étaient beaucoup plus véloces.
Oui, on parle bien de test de machine à base de 486 ou de premiers Pentium …
Et en effet, s’ils n’indiquent pas le nombres de bits, mais ils évoquent bien, dans le cas des contrôleurs qu’ils apprécient (les plus rapides), des cartes connectées au bus local.

Bonne soirée,


Haut
Profil Citer
Afficher : Trier par : Ordre :
Répondre   Page 4 sur 6  [ 57 messages ]
Revenir à « Informatique des vieux systèmes » | Aller sur la page « 1 2 3 4 5 6 »
Aller :